Triste nouvelle: disparition de bernard GIRAUDEAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Triste nouvelle: disparition de bernard GIRAUDEAU

Message  MARIELEA le Sam 17 Juil - 16:47

je suis triste à l'annonce de la mort de Bernard Giraudeau, qui a succombé des suites d'un cancer à l'âge de 63 ans. Cela faisait presque dix ans qu'il luttait contre la maladie. Après l'ablation d'un rein en 2000, le diagnostic de métastases au poumon cinq ans plus tard, ce sont près de quatre rechutes...
Ce séducteur aux yeux bleus, qui excellait dans les rôles de personnages ambigus, a également été réalisateur, romancier et grand voyageur.Mon coeur saigne...

L'acteur n'avait jamais caché sa maladie, confiant encore en mai dernier à "Libération" qu'il n'allait "pas trop bien en ce moment" et que "le problème est que les traitements lourds des chimios ont tendance à vous enlever un peu de la vie".
Il a beaucoup fait pour nous, sa dernière campagne "nous irons tous à l'hopital " sur la maisonducancer en est un émouvant témoignage.... il m'a servi de modèle pour lutter, pour trouver des solutions.. je l'ai écouté dans ses interventions à Aix en provence...J'ai surtout retenu cette phrase :" Mais aucune molécule ne nous guérira, n'endiguera l'épidémie des pathologies s'il n'y a pas l'abnégation des chercheurs, des médecins, leurs regards sur la maladie mais surtout une meilleure connaissance du malade, de sa vie, de son terrain, de son rythme biologique, de son unicité."
Bon voyage Monsieur Giraudeau.. vers la Lumière.. je suis sûre qu' où vous serez ,vous prendrez soin de nous, des autres.. et vous serez bien...Beau voyage...belle éternité

Lire sur le site maisonducancer le vibrant hommage de Anne-Laurence Fitère et son équipe
Revoyez ces interventions.. quelle force , cela nous envoie.. I love you
vidéo de B. Giraudeau : "accepter la maladie sans se résigner"
autre vidéo: "j'ai appris à écouter "
"garder un esprit critique "

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Triste nouvelle: disparition de bernard GIRAUDEAU

Message  ALINEA le Sam 17 Juil - 17:02

oui bien triste nouvelle.. je suis très touchée.. j'avais lu sa dernière interview où il annonçait son choix d'arrêter les traitements.. si vous voulez le lire aussi
beau voyage Monsieur, moi aussi, je suis sûre que vous serez bien accueilli.. Sincères condoléances à toute sa famille et proches.

Juste un extrait:
Ce cancer avait, pour vous, un sens, comme un signal ?
Il a toujours un sens. C’est mon avis. Pour un homme adulte, sur le deuxième versant de sa vie, un cancer peut être un message, un questionnement. C’est souvent ce qui se passe.

Et la rechute a un sens ?
On fait l’erreur de croire que les choses sont miraculeuses. C’est en nous, ce cancer. S’il n’a pas été, je dirais… compris à la source, rien ne change vraiment. Car ce n’est pas qu’un problème de molécules, celles-ci vont nous faire guérir un temps, vous allez survivre, mais le reste ? C’est un décalage, un terrain défavorable. D’où cela vient-il ? Cela peut être plein de choses. C’est pour cela que je dis qu’il y a une nécessité pour le patient de se prendre en charge, de faire connaissance avec lui-même. Est-ce que l’on veut être aveuglé et rester sous la tutelle des médecins ? Ou est-ce que l’on veut travailler avec eux, avec son ressenti, ses sentiments, ses peurs ?
avatar
ALINEA


Revenir en haut Aller en bas

message de Bernard Giraudeau

Message  BETTY le Dim 18 Juil - 9:24

je suis aussi trsite, c'était un sage qui a su "médiatiser" son cancer afin de servir les autres. Le message que tu as souligné alinea, est fantastique.. oui, ce cancer doit être compris, faire comme si , ne suffit pas.. la recherche est un vrai travail, une vraie quête.. je suis en phase avec ce message, très puissant!
C’est en nous, ce cancer. S’il n’a pas été, je dirais… compris à la source, rien ne change vraiment. Car ce n’est pas qu’un problème de molécules, celles-ci vont nous faire guérir un temps, vous allez survivre, mais le reste ? C’est un décalage, un terrain défavorable. D’où cela vient-il ? Cela peut être plein de choses. C’est pour cela que je dis qu’il y a une nécessité pour le patient de se prendre en charge, de faire connaissance avec lui-même. Est-ce que l’on veut être aveuglé et rester sous la tutelle des médecins ? Ou est-ce que l’on veut travailler avec eux, avec son ressenti, ses sentiments, ses peurs ?

vidéo de thé ou café: accepter la maladie , la mort avec la Paix... pour se faire il y a un travail à faire..ne pas refuser les traitements..
avatar
BETTY


Revenir en haut Aller en bas

Re: Triste nouvelle: disparition de bernard GIRAUDEAU

Message  invité le Dim 18 Juil - 9:44

je voulais témoigner aussi de ma tristesse.. et vous confier cet extrait d'interview qu'il donna en aout 2008 sur guérir

Sans amour de l'être, de l'humain, il n'y a pas de guérison possible, la guérison de la maladie et la guérison de soi. Un médecin me disait, j'ai guéri des malades mais si la maladie ne leur à rien appris alors je ne les ai pas guéris.
il y a malades et médecins et la plupart d’entre eux ne savent rien de ce que nous vivons, ou si peu. Nous devons les aider.
Pour nous malades, il faut nous explorer.
Nous prendre en charge.
Sortir de l’isolement. Etre entouré, recevoir et donner de l’amour,
Communiquer.
Avoir un comportement adapté, une foi inébranlable.
Notre cancer est unique et les statistiques n’ont pas de sens.
Trouver le déséquilibre en soi, les peurs, les angoisses.
Il n’y a pas de combat, ni de lutte.
Ce n’est pas une guerre.
Ce n’est pas un ennemi, c’est notre corps.
Difficile et dommageable d’être frontal. Une maladie arrive, c’est le corps qui s’exprime. Si la maladie devient un ennemi visible, on ne soupçonne pas sa logique de guerre, son invisible guérilla. C’est sans fin. On ne vainc pas une guérilla.

Il importe d’être l’étrave. Chaque démarche doit être unique. Pour cela il faut donner à tous les moyens de la faire. C’est un luxe d’être malade aujourd’hui. Je veux dire que s’occuper de soi, aborder certaines thérapies, se prendre en charge et aller à la reconnaissance de la maladie demande du temps et souvent de l’argent. C’est parfaitement injuste. J’aimerais que ce ne soit plus un privilège. Le système et le profit n’aide pas en ce sens et il est urgent de bousculer les pouvoirs public et les politiques
.

Il nous donne des pistes pour vivre..

invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Triste nouvelle: disparition de bernard GIRAUDEAU

Message  MARIELEA le Dim 18 Juil - 10:34

Merci beaucoup de ces liens sur Bernard Giraudeau.. il est également complétement en phase avec moi... cela me touche énormément... je vais aller dans votre sens en ajoutant ce lien: émission "bonjour docteur " toujours ce souci d'aider les autres..le maitre-mot: prenez vous en charge.. "vous n'êtes pas un objet dans les mains du médecin"
" Etre généreux.. comment ? " il disait qu'il savait donner mais pas recevoir et que ce cancer lui a appris à recevoir; pour savoir vraiment donner, il faut avant tout, savoir recevoir.. Very Happy
"on vit avec ce cancer.. en parler avec beaucoup de santé "... "la façon de traiter son corps c'est s'occuper de la vie.. guérir soi avant la maladie..", "acceptation sans résignation, travailler sur sa maladie "
"etre des patients-chercheurs ": j'aime beaucoup cette expression et je m'y reconnais
Il a fait beaucoup pour "vulgariser " cette maladie avec courage, sans mièvrerie.. chapeau Monsieur..j'aurais tellement aimé que vous vous en "sortiez "... I love you

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Triste nouvelle: disparition de bernard GIRAUDEAU

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum