UN REOVIRUS TESTE CONTRE LE CANCER: génial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UN REOVIRUS TESTE CONTRE LE CANCER: génial

Message  MARIELEA le Sam 20 Mar - 14:04

Ce traitement est prometteur car basé sur l'injection dans la glande d'un réovirus oncolytique, le réovirus. Il montre son potentiel anticancéreux dans les cancers de l'ovaire, du sein, du pancréas, sur les gliomes, les cancers lymphoïdes. Ce réovirus a un faible pouvoir pathogène: il a un tropisme respiratoire et digestif, il est répandu et banal. La contamination se traduit par des symptômes respiratoires modestes et une diarrhée peu marquée;
L’expérimentation a été menée in vivo et in vitro.

Comme tous les virus, le réovirus a besoin d'emprunter le matériel génétique d'une cellule hôte. Une particule de virus va entrer dans une cellule, d'emprunter le matériel , et se répliquer dans la cellule jusqu'à ce que la cellule meurt, ou les défenses naturelles de l'organisme tuent les particules virales. Si le virus réussit à tuer la cellule, le virus de la descendance sont ensuite libres d'infecter et de tuer les cellules environnantes. génial, non! sunny
Lorsque le réovirus pénètre dans les cellules normales , les tentatives d'emprunter le matériel génétique pour se répliquer,entrainent la fabrication d' une protéine anti-virale appelée PKR qui est capable de neutraliser rapidement les virus. Le réovirus est capable de se répliquer dans les cellules cancéreuses, entraînant dans la mort des cellules cancéreuses. Le cycle de l'infection, la réplication et la mort cellulaire sera répété jusqu'à ce qu'il n'y a plus de cellules cancéreuses disponibles. super! bounce

Sur le plan tolérance, les patients ne présentent que quelques symptomes grippaux. A l' histologie, les secteurs touchés par le cancer, la mortalité cellulaire est très importante, dans les zones saines, la toxicité locale est minime.
Pour le traitement du cancer localisé de la prostate, nous avons constaté que le réovirus est sûr et possède des preuves de l'efficacité spécifique de la tumeur par rapport à la normale des cellules de la prostate", a ajouté Morris.
SOURCE

autre lien de la société canadienne du cancer - coucou Coquelicot! qui présente une belle animation expliquant cela! absolument exceptionnel!
autre lien qui précise le passage en phase 2 des essais et cela date de 2008..
source très scientifique et de 2002, cela explique la thérapeutique des oncovirus.
SOURCE
SOURCE: quotidien du médecin du 15 mars 2010


Dernière édition par MARIELEA le Sam 20 Mar - 22:58, édité 1 fois

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Essais en phase 3 dans 25 centres aux états-Unis, au Royaume-Uni et en Belgique

Message  MARIELEA le Sam 20 Mar - 14:23

La société Oncolytics Biotech Inc. a annoncé le 16 février 2010 qu'elle avait reçu une lettre d'approbation de la part de l'Agence britannique de régularisation des produits de la médecine et des soins de santé (MHRA) en vue de réaliser sa Phase 3 d'essais étudiant la REOLYSIN en association avec le Paclitaxel et le Carboplatine pour les patients souffrant de cancers de la tête et du cou réfractaires au platine."
L'étude prospective randomisée à deux branches, en double aveugle, multi-centrée, en deux étapes, de la Phase 3 adaptive des essais, évaluera l'administration par intraveineuse de la REOLYSIN avec l'association en chimiothérapie du Paclitaxel et du Carboplatine par rapport à la chimiothérapie seule chez des patients ayant des carcinomes des cellules métastatiques ou squameux récurrents de la tête et du cou, ou un cancer squameux des cellules du naso-pharynx, ayant progressé pendant ou après une précédente chimiothérapie à base de platine. Tous les patients recevront le traitement toutes les trois semaines (cycles de 21 jours) avec le Paclitaxel et le Carboplatine, et recevront aussi, sur une base aveugle, soit un placebo par intraveineuse, soit de la REOLYSIN par intraveineuse. Oncolytics a l'intention de réaliser la première étape des essais dans approximativement 25 centres aux états-Unis, au Royaume-Uni et en Belgique

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

reovirus

Message  BETTY le Sam 27 Mar - 14:24

Un instant, j'ai cru à une faute de frappe avec rétrovirus.. cheers excuse moi Marielea..j'ai pris note de mon erreur en faisant une rapide recherche
Le genre Réovirus est classé dans la famille des Reoviridae avec les genres Orbivirus (dont l'espèce type est le virus de la fièvre à tique du Colorado) et Rotavirus (récemment reconnu comme responsable de gastro-entérites). Cette dénomination reprend les initiales de respiratory enteric orphan, expression soulignant l'origine respiratoire et intestinale des réovirus isolés chez l'homme et aussi le fait qu'il s'agit de virus « orphelins » en ce sens qu'ils n'ont pu être reliés de façon certaine à aucune maladie clinique bien définie.

Considérés à l'origine comme Échovirus type 10, les réovirus ont été classés à part lorsque leurs caractères et leurs propriétés ont été mieux connus. Ils contiennent un acide ribonucléique (ARN) à double chaîne, d'un poids moléculaire de 15 Œ 106 daltons, segmenté en dix fragments, chacun d'entre eux correspondant à un gène. La particule virale a un diamètre de 75 nanomètres, est de la forme d'un icosaèdre et ne possède pas d'enveloppe. Sa capside est composée de quatre-vingt-douze capsomères ; elle est doublée d'une assise protéique interne, également icosaédrale.

Identification de deux protéines importantes dans l'oncolyse par le réovirus
Le reovirus est un virus humain bénin dont les propriétés oncolytiques, mises en évidence récemment, font l'objet de plusieurs études cliniques. Deux équipes de recherche canadiennes de l'université de Calgary et de l'université Dalhousie d'Halifax avaient déjà pu démontrer que l'activation de la voie de signalisation Ras, un événement commun à différentes formes de cancer, rendait les cellules tumorales sensibles au potentiel oncolytique du réovirus.
Le reovirus est un virus humain bénin dont les propriétés oncolytiques, mises en évidence récemment, font l'objet de plusieurs études cliniques. Deux équipes de recherche canadiennes de l'université de Calgary et de l'université Dalhousie d'Halifax avaient déjà pu démontrer que l'activation de la voie de signalisation Ras, un événement commun à différentes formes de cancer, rendait les cellules tumorales sensibles au potentiel oncolytique du réovirus. Ces deux mêmes équipes ont cherché à identifier les éléments de cette voixe de signalisation importants pour la sensibilisation au réovirus. Ils ont ainsi pu démontrer que deux types protéiques, situés en aval du récepteur Ras, intervenaient de façon évidente dans le phénomène. Le facteur d'échange de guanine associé à la protéine Ral (RalGEF) dans un premier temps puis la protéine p38 sont donc les composant importants déterminant la potentialisation de l'oncolyse par le réovirus. Ces résultats désignent donc les protéines RalGEF et p38 comme deux cibles thérapeutiques de choix pour la sensibilisation des tumeurs à ce type de virus.

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 257 du 2/08/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
http://www.informationhospitaliere.com/actualite-6079-identification-proteines-importantes-oncolyse-reovirus.html
avatar
BETTY


Revenir en haut Aller en bas

Un virus pour lutter contre le cancer

Message  MARIELEA le Dim 20 Juin - 21:36

Le Dr John Bell, chercheur à l'Institut de Recherche de l'Hôpital d'Ottawa (IRHO), et son équipe ont développé le tout premier virus oncolytique [1] injectable par intraveineuse.

Le virus étudié, nommé JX-594, fait partie de la souche des poxvirus, souche dérivée de celle utilisée dans les vaccins contre la variole. Bien que pouvant naturellement se reproduire dans les cellules cancéreuses, le virus a été modifié génétiquement pour augmenter son efficacité. Des essais cliniques antérieurs ont prouvé que le JX-495 détruisait les tissus tumoraux lors de son injection directe dans la tumeur. Les nouveaux essais, menés à Ottawa mais également aux Etats-Unis, ont permis de démontrer que le virus était également efficace lorsqu'il était injecté par intraveineuse.

23 patients participants à cet essai ont reçu une seule dose du virus mais à des concentrations différentes. Alors que seulement le tiers des patients ayant reçu une faible dose du traitement ont développé des signes de contrôle de la maladie ou une réponse à l'injection, 75% des patients ayant reçu une forte dose ont répondu favorablement au traitement. De plus, des biopsies ont pu prouver la réplication sélective du virus à l'intérieur des tumeurs ainsi que la destruction des tissus tumoraux chez ses patients.

"Ces résultats sont très encourageants, en particulier à un stade aussi précoce de l'essai, affirme le Dr Bell, également Professeur à la Faculté de Médine de l'Université d'Ottawa. Nous prévoyons maintenant faire d'autres essais cliniques, y compris une troisième phase cette année, pour examiner plus en profondeur ce traitement. Nous utilisons en même temps les résultats des essais pour apporter en laboratoire d'autres améliorations à ces virus. Nous croyons que le cycle itératif de recherches en laboratoire et d'essais cliniques est essentiel à la mise au point de virus oncolytiques et d'autres biothérapies contre le cancer."

Ces résultats prometteurs ont été présentés lors de l'Assemblée Annuelle de l'American Society of Gene and Cell Therapy qui s'est déroulée à Washington le 20 mai dernier.
[1] Les virus oncolytiques provoquent la mort spécifique des cellules tumorales
source

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: UN REOVIRUS TESTE CONTRE LE CANCER: génial

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum