Téléphone portable et tumeurs cérébrales, les experts s’affrontent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Téléphone portable et tumeurs cérébrales, les experts s’affrontent

Message  MARIELEA le Lun 16 Nov - 20:47

Publié le 10/11/2009
Le téléphone portable a envahi la poche des écoliers français depuis une décennie mais ceci risque de changer car il pourrait poser un nouveau problème de santé publique. L’utilisation de téléphones portables pendant de nombreuses années est en effet soupçonné d’augmenter le risque de tumeurs cérébrales. Les données en faveur de cette thèse sont de nature expérimentale et épidémiologique. Mais les résultats des études (au moins 30) sont controversés et alimentent un débat scientifique passionné.

La journaliste Roxanne Nelson signe ainsi un article plutôt à charge dans Medscape Neurology sur cette controverse en raison de la publication au cours de l’été d’un rapport nommé « Cellphones and Brain Tumors : 15 Reasons for Concern. Science, Spin and the Truth Behind Interphone » sous l’égide de l’ International Electromagnetic Field (EMF) Collaborative, et d’autres associations Powerwatch , Radiation Research Trust (Grande Bretagne), l’EMR Policy Institute, ElectromagneticHealth.org, et The Peoples Initiative Foundation (USA).

Ce rapport, qui cite en préambule un discours de Barack Obama* sur le devoir de vérité des scientifiques surtout si celle-ci est dérangeante, dénonce une augmentation du risque de tumeur cérébrale essentiellement chez l’enfant. D’un coté, les études sponsorisées par les industriels n’ont pas rapporté d’augmentation de risque, de l’autre des études indépendantes suggèrent le contraire.

L’étude Interphone effectuée par un fonds industriel de 13 nations qui a porté sur une période de plus de 10 ans, achevée en 2004 n’a toujours pas été publiée, ce qui suscite l’ire du Parlement Européen. Seuls, des résultats partiels sont parus et ont été critiqués sur le plan méthodologique. Ce sont surtout les résultats des études épidémiologiques suédoises du Dr Lennart Hardell, qui se sont avérés inquiétants Cette équipe rapporte ainsi un risque plus important lorsque le téléphone est utilisé avant l’âge de 20 ans. D’autres études indépendantes récemment publiées n’ont pourtant pas retrouvé d’augmentation du risque mais tous les auteurs considèrent que le temps de surveillance est trop court pour éliminer définitivement ce danger.

Alors que faire ? Le sujet a été discuté au sénat américain et un sénateur de Pennsylvanie a déclaré prudemment que « prendre des précautions » n’était pas une mauvaise idée. Des pays comme la France, la Grande Bretagne, Israël et la Finlande ont décidé de ne pas attendre les résultats des études en cours pour prendre des mesures. En France, la publicité sera interdite pour les téléphones à destination des moins de 12 ans et les téléphones interdits pour les moins de 6 ans. Les téléphones devront moins émettre de rayonnements électromagnétiques et être vendus avec une oreillette. Les auteurs de ce rapport disponible sur le net proposent plusieurs mesures pour diminuer le risque d’exposition à ces rayonnements. Il va falloir s’adapter… le téléphone avec ce fil qui ne demande qu’à s’emmêler va faire un come back.

*« Today, more that ever before, science holds the key to our survival as a planet and our security and prosperity as a nation. It’s time we once again put science at the top of our agenda and work to restore America’s place as the world leader in science and technology. It’s about listening to what our scientists have to say, even when it’sinconvenient especially when it’s inconvenient » —President Barack Obama

Dr Christian Geny
[i]Nelson R : Cell Phones and Brain Cancer -- Jury Still Out

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum