QUIZ : QUE SAVEZ VOUS DES OMEGA 3 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUIZ : QUE SAVEZ VOUS DES OMEGA 3 ?

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 10:19

On vante souvent les vertus des Oméga 3. Mais que savez-vous de ces acides gras dits essentiels ? En dix questions, testez vos connaissances sur ces alliés de notre assiette.

Question 1 : Les Oméga 3 sont des acides gras polyinsaturés indispensables.

Vrai
Faux

Question 2 : Les Oméga 6 doivent être consommés en moindre quantité par rapport aux Oméga 3.

Vrai
Faux

Question 3 : Les végétaux et les poissons sont riches en Oméga 3.

Vrai
Faux

Question 4 : La viande et les produits laitiers ne contiennent pas d'Oméga 3

Vrai
Faux

Question 5 : Les bénéfices principaux des Oméga 3 concernent la santé cardiovasculaire.

Vrai
Faux

Question 6 : Les Oméga 3 sont bons pour l'équilibre émotionnel

Vrai
Faux

Question 7 : Il n'y a pas de normes concernant les apports nutritionnels conseillés (ANC) pour les adultes

Vrai
Faux

Question 8 : Nous consommons assez d'acide gras Oméga 3.

Vrai
Faux

Question 9 : Les compléments alimentaires et les produits enrichis en Oméga 3 peuvent aider à équilibrer vos apports en acides gras essentiels.

Vrai
Faux

Question 10 : Des risques de surdosage des Oméga 3 sont possibles.

Vrai
Faux

Répondez aux questions et trouvez les réponses dans le prochains post !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REPONSE DU QUIZ SUR LES OMEGA 3

Message  Invité le Lun 10 Aoû - 10:27

Question n°1 : Les Oméga 3 sont des acides gras polyinsaturés indispensables.


Ces acides gras ou plus simplement ces lipides sont indispensables au bon fonctionnement des cellules. Le précurseur de cette famille est l'acide alpha-linolénique (ALA). Il est dit "essentiel" car l'organisme n'est pas capable de le synthétiser alors qu'il a un rôle capital pour l'organisme. C'est donc par l'alimentation que nous l'apportons à notre corps. Il est d'une importance capitale car c'est à partir de lui que l'organisme synthétise d'autres acides gras polyinsaturés à longue chaîne comme l'acide docosahexaénoïque (DHA), ou l'acide eicosapentaénoïque (EPA).

Ces acides gras interviennent notamment dans la formation des membranes cellulaires, le métabolisme du cholestérol, la cicatrisation des plaies...


Question n°2 : Les Oméga 6 doivent être consommés en moindre quantité par rapport aux Oméga 3.


Il s'agit d'une autre famille d'acides gras essentiels provenant de l'acide linoléique. Ces deux chefs de file des acides gras polyinsaturés sont bienfaisants à condition d'être consommés en proportion équilibrée...

Métabolisés par des enzymes communes, ils peuvent ainsi entrer en compétition dans les voies métaboliques. Il faut donc respecter un équilibre que les experts situent selon un rapport Oméga 6/Oméga 3 égal à 5. "En 1945, c'était le cas. Mais aujourd'hui, nous avons un rapport de 20 Oméga 6 pour un Oméga 3. Ce rapport est une véritable catastrophe. En ramenant ce rapport aux alentours de 5, on améliore considérablement le diabète, on améliore l'obésité, le risque cardiovasculaire..." nous déclarait ainsi le Dr Bernard Schmitt, endocrinologue et diabétologue.

Résultat : aujourd'hui, il faudrait privilégier une limitation des apports en Oméga 6 et une augmentation des apports en Oméga 3.


Question n°3 : Les végétaux et les poissons sont riches en Oméga 3.



Les végétaux les plus riches en Oméga 3 sont principalement le colza, le soja, les noix, le lin, que l'on consomme surtout sous forme d'huiles. Mais les germes de blé, la mâche, les épinards en contiennent aussi.

Les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le thon, la sardine, le hareng, l'anchois contiennent des doses élevées d'Oméga 3.

Il est capital de manger varié et équilibré en privilégiant les poissons gras sauvage ou d'élevage et d'alterner les espèces. Les poissons en boîte conservent leur apport en Oméga 3… tout en ayant généralement un coût bien inférieur.


Question n°4 : La viande et les produits laitiers ne contiennent pas d'Oméga 3



La viande, les produits laitiers et les oeufs contiennent des Oméga 3 mais dans des proportions plus ou moins importantes. Ils sont généralement plus riches en Oméga 6. Seul le lapin contient plus d'Oméga 3 que les autres viandes.

Mais les nouvelles habitudes alimentaires font qu'aujourd'hui, notre rapport Oméga 6/Oméga 3 est déséquilibré. Il faudrait limiter les Oméga 6 et augmenter les Oméga 3 dans notre alimentation.


Question n°5 : Les bénéfices principaux des Oméga 3 concernent la santé cardiovasculaire.


Les scientifiques ont montré que consommer des acides gras peut :

* permettre une baisse de pression artérielle chez les personnes atteintes d'hypertension artérielle ;
* diminuer la quantité de triglycérides dans le sang. Les triglycérides en trop grande quantité sont impliqués dans les pathologies cardiaques ;
* contribuer à la diminution du risque de morbidité et de mortalité cardiovasculaires des personnes présentant une pathologie cardiovasculaire.

Source : Acide gras de la famille Oméga 3 et système cardiovasculaire : intérêt nutritionnel et allégations. Afssa Juin 2003 www.afssa.fr


Question n°6 : Les Oméga 3 sont bons pour l'équilibre émotionnel



Oui, les Oméga 3 agiraient sur le cerveau, la dépression, le déclin cognitif, la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l'âge… D'autres, comme les effets anti-inflammatoires et sur la maladie de Crohn en particulier sont moins établis.

Beaucoup d'études vont dans le sens d'effets prometteurs mais la plupart nécessitent des études complémentaires pour pouvoir apporter une preuve définitive de ces bienfaits. Pour en savoir plus, lire notre article "Les 1001 vertus des Oméga 3".


Question n°7 : Il n'y a pas de normes concernant les apports nutritionnels conseillés (ANC) pour les adultes



A l'heure actuelle, les apports nutritionnels conseillés en acides gras Oméga 3 sont posés mais différents suivant les différents groupes de population.

Pour l'ALA, les experts de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (l'Afssa) recommandent :

Pour l'homme : 2 g/j
Pour la Femme : 1,6 g/j

Pour le DHA, l'apport nutritionnel conseillé :

Pour l'homme : 120 mg/j
Pour la femme : 100 mg/j

Source : Oméga 3 Afssa Février 2009 www.afssa.fr


Question n°8 : Nous consommons assez d'acide gras Oméga 3.


Les apports en Oméga 3 observés dans la population française sont en moyenne inférieurs aux apports nutrionnels conseillés (ANC), rapporte l'Afssa, mais il s'agit d'un risque de déficience et non d'une déficience avérée qu'il faudrait démontrer par des études biologiques et cliniques.

C'est pourquoi l'Afssa recommande la mise en place d'une politique visant à accroître le niveau des apports en Oméga 3 et note que "La promotion de la consommation des aliments riches en oméga 3 pourrait être envisagée".

Source : Acide gras de la famille Omega 3 et système cardiovasculaire : intérêt nutritionnel et allégations. Afssa Juin 2003 www.afssa.fr



Question n°9 : Les compléments alimentaires et les produits enrichis en Oméga 3 peuvent aider à équilibrer vos apports en acides gras essentiels.



Mais cela dépend vraiment du produit. Il faut cependant être vigilant sur les produits que l'on achète, attention au contenu mais aussi aux promesses de l'étiquette.

Vérifiez les teneurs. N'achetez pas ces produits n'importe où. Prenez conseils auprès des professionnels de santé. Privilégiez une nourriture équilibrée : mangez des poissons gras, favorisez l'utilisation des huiles riches en Oméga 3, les margarines à base de colza, consommez des fruits et légumes, ne négligez pas de pratiquer régulièrement une activité physique !


Question n°10 : Des risques de surdosage des Oméga 3 sont possibles.


Les Oméga 3 ont un effet similaire à celui de l'aspirine sur le sang : ils facilitent la fluidification. C'est pourquoi l'OMS recommande de ne pas dépasser 8 g par jour. Par ailleurs, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) pointe les risques potentiels de peroxydation liés à des doses trop élevées d'Oméga 3.

Mais les Français sont encore loin d'être dans le cas de figure d'excès en Oméga 3. "Il faudrait consommer vraiment beaucoup d'aliments riches en Oméga 3 pour en arriver là ! Néanmoins, les personnes qui prennent des médicaments anticoagulants doivent demander conseil à leur médecin, surtout si elles envisagent une supplémentation. De même en cas de grossesse ou chez l'enfant, il est préférable de demander conseil à son médecin" nous précisait le Dr David Servan-Schreiber.
http://www.doctissimo.fr/asp/quizz/visu_trait_omega_3.asp

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum