A.A.S ET LES NEURONES MIROIRS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A.A.S ET LES NEURONES MIROIRS

Message  MARIELEA le Dim 21 Juin - 20:31

Je suis une admiratrice de Anne Ancelin-Schüzenberger ! et j'ai lu le compte-rendu -pas récent, certes!- d'une de ses conférence par Patrice VAN EERSEL! vous le connaissez surement ? il a écrit l'ouvrage "source blanche" et " source noire" en autre! AAS précisait que la découverte récente qui la transportait, était les NEURONES MIROIRS; Il écrit que Boris Cyrulnik avait parlé dans leur revue LES NOUVELLES CLES du rôle crucial des « neurones miroirs », qui font que, lorsqu’un chimpanzé regarde un congénère manger une banane, les mêmes neurones « s’allument » dans son cerveau, avec à peine moins d’intensité que chez celui qui agit, mange et jouit pour de bon. Le processus s’étend à nous : si tu t’imagines jouant au foot ou embrassant quelqu’un sur la bouche, les neurones qui s’activent dans ton système nerveux sont les mêmes que si tu le faisais vraiment. Autrement dit, pour un neurone, le réel et l’imaginaire, c’est kif-kif !

Il y a certes des différences, par exemple selon l’entraînement : les neurones actifs d’un musicien sont quasiment les mêmes, qu’il joue ou qu’il écoute un autre jouer ; en revanche, ils sont beaucoup plus nombreux chez lui que chez un non-musicien (Ô injustice et misère des non-artistes comme moi !).

À cette conférence de l’hôpital américain de Neuilly, étaient venus parler des spécialistes du pet-scan (la machine géniale qui permet d’espionner les neurones avec cette finesse incroyable), les Dr Jean-Marc Foult et Emmanuel Filmont, ainsi que des psychiatres fameux, dont Boris Cyrulnik et le Pr. Pierre Bustany, tous invités par le Pr Jean-Michel Oughourlian, président de l’association Recherches Mimétiques - une association dédiée à l’origine à l’étude des thèses du philosophe René Girard (je t’en parlerai une autre fois).

Tous ces savants et praticiens nous ont totalement ébahis, présentant les dernières découvertes sur les neurones miroirs. Le fait capital auquel ils voulaient nous sensibiliser est le suivant : si, pour x raisons, le processus mimétique ne se met pas en place dans le tout début de la vie d’un individu (disons la première année, pendant laquelle sa psyché de bébé mime littéralement tout ce qu’elle perçoit), eh bien, ce gamin a toutes les chances de devenir autiste, schizophrène ou pervers : ne ressentant rien des sensations d’autrui, il pourra éventuellement le torturer sans gêne. Le neurone-miroir semble bien être à la base de l’empathie. De la relation. De la compassion. De la culture. Autrement dit de toute existence humaine !

Si tes neurones ne s’étaient pas structurés dans une imitation pure et simple de tout ce que tu percevais pendant la première année de ta vie, dans les traits, les gestes et les mots de ceux qui t’élevèrent, à commencer par ta mère sans doute, eh bien, tu ne crierais pas « Ouille ! » en voyant quelqu’un d’autre se donner un coup de marteau sur le doigt. Tu ne comprendrais pas ceux qui le font. Et tu serais inapte à vivre une existence humaine. Tu ne serais pas libre.

Notre liberté s’enracine dans l’imitation pure d’autrui. Je trouve cela fascinant.

Il y aurait bien d’autres choses à dire sur les neurones miroirs - notamment ce qui a le plus frappé Anne Ancelin-Schützenberger : en observant les neurones d’une personne au pet-scan, on s’aperçoit que la symphonie de ses neurones est déjà en œuvre avant que cette personne n’agisse - et même si, finalement, elle n’agit pas. Autrement dit, pour les neurones, l’intention d’agir et l’action elle-même se confondent également".
"
Ce qui est en orange est une copie de l'article ,pour compléter suivre LE LIEN
moi aussi, je trouve cela fascinant...

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum