Cancer du sein : quand craindre les complications de la reconstruction ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cancer du sein : quand craindre les complications de la reconstruction ?

Message  MARIELEA le Jeu 23 Avr - 23:25

Publié le 10/04/2009
Les complications de la reconstruction immédiate du sein après mastectomie pour cancer (KS) sont graves, notamment par le retard qu’elles entraînent dans la mise en œuvre de traitements complémentaires, ceux-ci (radio et/ou chimiothérapie) étant de plus en plus souvent proposés pour des KS peu évolués. Il paraît donc important d’identifier les facteurs de risque de ces complications afin de tenter de les prévenir.

Entre 2003 et 2004, cette équipe new-yorkaise a procédé à 1 170 reconstructions mammaires par prothèse progressivement gonflable sur 884 femmes. Le premier critère de jugement a été la survenue de complications postopératoires dans les 6 mois suivant l’intervention (nécrose, sepsis, hématomes, etc.) ; le 2ème a été l’échec de la reconstruction (ablation prématurée de la prothèse temporaire distendant la peau, ou de la prothèse définitive).

La reconstruction a été immédiate chez 858 femmes (97 %) et bilatérale chez 286 (33 %). Il y a eu 206 complications chez 131 femmes (15 %), les plus fréquentes étant la nécrose cutanée (9 %), les épanchements hématiques ou séreux (3 %), les infections (3 %). Par ailleurs la reconstruction a échoué chez 22 malades (2,5 %), obligeant au retrait de la prothèse.
.
La détermination des causes de complications ou d’échec en analyse univariée a fait apparaître les rôles de l’hypertension, du tabac, de l’âge et de l’obésité. En revanche, le diabète, le timing de l’intervention, son caractère bilatéral, les traitements adjuvants n’ont pu être incriminés.

En analyse multivariée on trouve que l’âge (≥65 ans), l’obésité (indice de masse corporel ≥ 30), le statut de fumeuse (femmes continuant de fumer après l’intervention ou ayant interrompu cette intoxication depuis moins d’un an) et l’hypertension (malades sous anti-hypertenseurs) sont 4 facteurs indépendants multipliant chacun par 2 à 2,5 le risque de complications. Ce sont les mêmes facteurs (à l’exception de l’âge) qui sont retrouvés à l’origine des échecs de reconstruction.

Il importe de connaître ces facteurs de risque avant de choisir une option thérapeutique.




Dr Jean-Fred Warlin



McCarthy CM et coll. : Predicting complications following expander/implant breast reconstruction: an outcomes analysis based on preoperative clinical risk. Plast Reconstr Surg., 2008:121(6):1886-92

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum