Six astuces de pro pour réaliser une pâtisserie light à la maison

Aller en bas

Six astuces de pro pour réaliser une pâtisserie light à la maison

Message  BETTY le Ven 17 Mai - 20:28

Trop de sucre, trop de beurre, réaliser des pâtisseries légères chez soi s'avère parfois compliqué. Pour vous aider, voici quelques conseils livrés par le blog Marlette et la boutique Un Dimanche à Paris. Lorsque l'envie pressante d'engloutir une bonne pâtisserie pointe le bout de son nez, deux options s'offrent généralement à nous: se retenir et être frustré, ou bien craquer et se sentir coupable.

Pour éviter d'avoir à choisir, mieux vaut apprendre à cuisiner des pâtisseries saines, afin de continuer à se faire plaisir. Scarlette Joubert, du blog Marlette, et Manuel Bouillet, chef pâtissier à Un Dimanche à Paris, salon de thé et restaurant spécialiste du chocolat, livrent leurs astuces.

1. Privilégier les fruits et la farine complète

A Un Dimanche à Paris, on conseille la tartelette aux fruits. Fraises, framboises, pommes, oranges, le plus important est de les choisir frais. On évite les bananes et le raisin, plus caloriques.

Chez Marlette, on opte pour le crumble car le principe reste le même: utiliser plus de fruits que de pâte. Quant à la base de la pâte en question, on la confectionne avec une farine complète et des flocons d'avoine, mieux assimilés par le corps.

2. Prendre garde aux faux-amis

L'île flottante et son côté aérien sont trompeurs: "la crème anglaise est en général trop sucrée pour être honnête" rappelle Manuel Bouillet. On oublie!

3. Remplacer le sucre blanc par d'autres ingrédients

Sucre naturel, compote, marmelade, fruits et même légumes, pour les deux chefs, de nombreux ingrédients sucrent à merveille les recettes sans pour autant les alourdir. Ne pas hésiter donc à remplacer la moitié de la dose de sucre par un de ces ingrédients.

4. Choisir le bon chocolat

Lorsque l'on pense "pâtisserie" on pense également souvent "chocolat". Quitte à se faire plaisir, autant éviter les produits bas de gamme. Le premier conseil du chef pâtissier est de guetter assidument les étiquettes. La mention "matières grasses végétales" est affichée? On passe son chemin.

Pour la blogueuse, on bannit le chocolat blanc et on opte plutôt pour les tablettes noires à 60% de cacao minimum.

5. Jouer sur les quantités

Les deux chefs sont unanimes: modifier la dose de sucre ne changera rien au goût final de la pâtisserie si l'on choisit au préalable les bons ingrédients (cf: choisir le bon chocolat). Il faut savoir que le sucre est souvent un cache misère qui sert à masquer certaines acidités ou amertumes. En adaptant sa recette ou en ajoutant d'autres aliments, on peut parfois diviser la portion de sucre par deux ou par trois.

6. Résister à l'appel du faux sucre

Même si l'idée a pu traverser notre esprit ne serait-ce qu'une fois, on peut l'oublier!

Comme le rappelle Scarlette Joubert: "le faux-sucre possède un pouvoir sucrant très puissant, il sera donc difficile à doser". On garde en outre à l'esprit que le sucre n'est pas l'unique produit qui alourdit une pâtisserie.

Cela évitera également, comme le dit si bien Manuel Bouillet, "de tomber dans l'éternel mauvais réflexe qui nous pousse à reprendre une part lorsque l'on se dit qu'il y a moins de sucre."


source
avatar
BETTY


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum