Vaccin anti-cancer : le mode d'administration est décisif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vaccin anti-cancer : le mode d'administration est décisif

Message  BETTY le Mer 27 Fév - 22:09


Une équipe française montre que l'efficacité des vaccins pour lutter contre certains cancers dépend de la méthode d'administration.

Parmi les différentes stratégies existantes pour lutter contre le cancer, l'immunothérapie cherche à mobiliser le système immunitaire contre les cellules tumorales en utilisant notamment des vaccins, comme pour les vaccins anti-infectieux qui luttent contre les micro-organismes nuisibles. Ici, les vaccins thérapeutiques activent des lymphocytes ciblant les cellules cancéreuses afin de faire régresser la tumeur. Les travaux récents de chercheurs français, soutenus par la Fondation ARC, montrent que pour les cancers dits muqueux, du poumon ou de la sphère ORL, le mode de vaccination s'avère capital pour entraîner une réponse efficace.

L'équipe française, menée par le Pr Éric Tartour, a étudié lors d'essais précliniques un candidat-vaccin visant les cancers muqueux et comparé deux voies d'administration, le vaccin étant soit injecté dans le muscle (voie intramusculaire) soit administré dans la muqueuse du nez (voie intranasale). La première méthode permet au vaccin de circuler dans tout l'organisme alors que la seconde introduit le vaccin directement à proximité des tumeurs visées. Seule la seconde méthode permet de faire régresser les tumeurs localisées dans le poumon ou dans la sphère ORL. En effet, cette vaccination par voie intranasale est associée à la production d'une protéine favorisant la migration des lymphocytes « tueurs de tumeurs » vers les cellules cancéreuses.

Pour le Pr Tartour, « nos résultats pourraient expliquer l'échec de vaccins anti-tumoraux visant à traiter les tumeurs muqueuses chez l'homme, et conduire à une modification des vaccins anti-cancer ciblant les tumeurs muqueuses » en modifiant la voie d'administration pour permettre une réponse immunitaire optimale. Ces résultats devront encore être confirmés lors de prochains essais cliniques.

G. F.
Source : M. Kalyuga et al. ELF5 suppresses estrogen sensitivity and underpins the acquisition of antiestrogen resistance in luminal breast cancer. PLOS Biology. En ligne le 27 décembre 2012.
source: ARC
avatar
BETTY


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum