casques réfrigérants: efficacité

Aller en bas

casques réfrigérants: efficacité

Message  MARIELEA le Ven 8 Juin - 21:25

.
Du point de vue de la sécurité de la technologie, le risque principal est celui de permettre à des métastases de se développer au niveau du cuir chevelu. Toutefois, aucune étude empirique n’a réussi à démontrer une différence statistiquement significative entre des groupes de patients ayant bénéficié d’une chimiothérapie avec ou sans casque réfrigérant.
Sécurité
Des métastases au niveau du cuir chevelu ont été rapportées dans une grande variété de cancer, tels que les cancers du poumon, du sein ou de l’estomac. Dans la mesure où nous avons exposé en introduction le risque potentiel que le refroidissement fait prendre au patient atteint de métastases au cuir chevelu ou atteint de tumeurs hématologiques, une attention
particulière a été portée à cette problématique. De fait, une attention a été accordée à la présence de métastases du cuir chevelu après le refroidissement dans seulement 30
études sur 62. Vingt de ces 30 études ont explicitement mentionné n’avoir trouvé aucune trace de métastases au niveau de la peau du cuir chevelu. Dans les dix autres études, des métastases cutanées au cuir chevelu ont été trouvées chez 22 (0,9 %) patients sur un total de 2469 à la suite d’un refroidissement du cuir chevelu (Witman etal. 1981; Kiser, 1982; Middleton et al. 1985; Vendelbo, 1985; Peck et al. 2000; Forsberg 2001; Christodoulou et al. 2006; Spaëth et al. 2008; van den Hurk et al. 2008; Lemieux etal. 2009).Seuls Tollenaar et al. (1994), Leménager et al. (1997), Ron et al. (1997),Protiere et al. (2002), Ridderheim et al.(2003) et Lemieux et al. (2009) ont cependant analysé systématiquement l'incidence des métastases cutanées du cuir chevelu après un refroidissement du cuir chevelu. En 15 années d’utilisation du système de refroidissement du cuir chevelu,
Leménager et al. (1997) n’ont observé aucune métastase au cuir chevelu après le refroidissement (médiane de 9 mois de suivi après refroidissement). De façon similaire,Tollenaar et al. (1994), Ron et al. (1997),Protiere et al. (2002) et Ridderheim et al.(2003) n’ont également trouvé aucune métastase au cuir chevelu pendant une période médiane1 de suivi de 46, 14, 44 et 15mois, respectivement chez 35, 35, 77 et 74 patients. De leur côté, Lemieux et al. (2009) indiquent, pour des patientes atteintes d’un cancer du sein, que le taux d’incidence de
métastases au cuir chevelu est de 1,1 % (6 cas sur 553) dans le groupe ayant bénéficié d’un refroidissement et de 1,2 % (1 cas sur
87) dans le groupe n’en ayant pas bénéficié.Il est à noter que la durée de suivi est ici la plus longue répertoriée pour ce type d’étude, soit une médiane de 5,8 années pour le
groupe avec refroidissement et de 5,4 années pour le groupe sans. De plus, aucun cas de métastase au cuir chevelu n’était le premier site de rechute.
clic pour lire l'article, très scientifique
Petit clin d'oeil, une des études fut menée par celui qui fut "mon" oncologue flower

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum