Les œstrogènes ont un effet indirect sur la croissance tumorale

Aller en bas

Les œstrogènes ont un effet indirect sur la croissance tumorale

Message  MARIELEA le Dim 3 Juin - 22:54

Merci à liseH de nous faire découvrir cet article sunny 01 Juin 2012

Les œstrogènes peuvent contribuer à la croissance de tumeurs même lorsque les cellules cancéreuses sont dénuées de récepteurs à cette hormone, et donc à priori insensibles à celle-ci. C'est ce que vient de montrer une équipe de l'Inserm conduite par le Dr Françoise Lenfant dans la revue Cancer Research. Les œstrogènes agiraient en fait indirectement sur la croissance de la tumeur en stimulant des cellules de son microenvironnement et notamment le système vasculaire qui l'alimente.

©️ Inserm, H. Rochefort
Hormones et cancer.

Les effets des œstrogènes sont nombreux et ne se limitent pas à la fonction reproductrice ou à l’apparition des caractères sexuels secondaires à la puberté. Malgré des données parfois contradictoires, il est admis que plus la durée d’exposition aux œstrogènes est importante, plus le risque de survenue d’un cancer du sein est élevé. C’est pourquoi, lorsque des cellules du cancer du sein présentent des récepteurs aux œstrogènes, bloquer ces derniers au moyen de traitements anti-hormonaux comme le tamoxifène, s’avère bénéfique. En l'occurrence, environ deux tiers de ces cancers expriment le récepteur des œstrogènes alpha (ER alpha), mais dans des proportions variables.

Le double effet des œstrogènes

"Un traitement anti-hormonal peut avoir des effets bénéfiques sur des tumeurs dont seulement 10%, voire parfois seulement 1%, des cellules expriment ce récepteur ER alpha. Cela nous intriguait", explique le Pr Jean-François Arnal, professeur de physiologie et responsable scientifique de l’équipe Inserm. Par ailleurs, le Pr L. Brouchet, chirurgien thoracique et membre de l’équipe, s’interroge pour sa part sur le rôle des œstrogènes vis-à-vis de l’augmentation de la prévalence du cancer du poumon chez les femmes, cancer pourtant a priori non sensible aux hormones.

Le Dr Françoise Lenfant (1) a modélisé cette problématique chez des souris auxquelles on a retiré les ovaires pour supprimer la production d’œstrogène, et implanté des cellules cancéreuses dépourvues de ER alpha et donc non directement répondeuses aux œstrogènes.

Lorsque ces souris sont supplémentées en œstrogènes, les chercheurs ont observé une croissance tumorale accélérée par rapport à celles des souris non supplémentées. "Nous avons donc fait l’hypothèse que les œstrogènes agissaient sur des cellules de la souris sensibles aux œstrogènes, autres que les cellules tumorales", résume Françoise Lenfant.

Cette hypothèse a été confirmée chez des souris génétiquement manipulées et rendues déficientes en ER alpha, chez lesquelles l’effet des œstrogènes sur la croissance des tumeurs est alors aboli.
pour lire la suite ,allez sur le site de l'INSERM ci dessous;
source

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum