DSS s'en est allée dans la Lumière ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DSS s'en est allée dans la Lumière ..

Message  MARIELEA le Lun 25 Juil - 11:54


Je me souviendrais toujours avec quelle joie , quel ressort ,j'ai sursauté lorsque j'ai lu l'article du Nouvelsobs, en sept 2007.. j'ai tressailli , bondi , couru le dire à ma famille.. j'avais trouvé un grand espoir.. je l'ai cheté dès sa sortie le lendemain à Paris (je n'y suis pas allée expres..nous retrouvions fils- ainé qui rentrait de Londres où il avait effectué une année d'études Wink .. je l'ai parcouru dans le TGV.. et aussi de l'avidité avec laquelle j'ai lu , absorbé ce livre qui marquait ma remontée des abbyses..combien de fois, je l'ai lu, relu.. anticancer
Il ne nous laisse pas orphelin.. ses livres et ses messages sont là pour nous stimuler .. Toutes nos condoléances à son épouse, sa maman, ses frères et ses enfants I love you Lui qui souhaitait savoir ce qu'il y avait après..il sait ..
"David (Servan-Schreiber) a finalement compris le secret des guérisons véritables. Il n’a pas réussi à guérir son corps mais il a compris comment guérir le plus important. Il a guéri son âme." Thierry Janssen
Crédits photo : JEAN-PIERRE MULLER/AFP Par Martine Perez du FIGARO

Médecin et docteur ès sciences, il s'était fait connaître du grand public grâce à ses livres.


La mort a été plus forte que le succès. David Servan-Schreiber, 50 ans, s'est éteint dimanche à son domicile parisien d'une récidive en 2010 d'un cancer du cerveau. Il se savait depuis quelques mois irrémédiablement atteint. En juin dernier, il avait publié un court récit chargé d'émotion, On peut se dire au revoir plusieurs fois, dans lequel il analysait de manière courageuse et lucide les avancées inexorables de sa maladie.

Médecin, docteur ès sciences, auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation médicale qui avaient recueilli un écho considérable auprès du grand public, David Servan-Schreiber était issu d'une prestigieuse dynastie. Il était l'un des trois fils de Jean-Jacques Servan-Schreiber, figure marquante de la vie politique française des années 1970. Après des études de médecine en France, il part aux États-Unis, où il est nommé professeur assistant de psychiatrie à la faculté de médecine de Pittsburgh dans les années 1990 et dirige la division de psychiatrie de l'hôpital Shadyside du centre médical de l'Université de Pittsburgh de 1997 à 2001. Dans le cadre de ses recherches neuropsychologiques, il finit par étudier aussi les effets des médecines douces complémentaires, en particulier sur les patients atteints de problèmes psychiatriques.

De retour en France, c'est la publication de son livre Guérir qui le fait connaître du grand public et le propulse sur le devant de la scène. Fervent défenseur des mécanismes d'autoguérison présents dans le cerveau humain, David Servan-Schreiber propose dans ce qui deviendra rapidement un best-seller, un ensemble de méthodes faisant appel au corps plutôt qu'au langage pour comprendre et traiter la dépression et la souffrance mentale. Il y popularise notamment la technique du EMDR, qui vise à soigner les patients par des mouvements oculaires. Vendu à 1,3 million d'exemplaires et traduit en 28 langues, Guérir a connu un succès international.

«Fais les choses importantes que tu as à faire»

En 2007, David Servan-Schreiber publie un second ouvrage, Anticancer, vendu dans le monde à plus d'un million d'exemplaires, où il parle de sa propre expérience du cancer. Soigné initialement par la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie, il évoque l'importance, essentielle d'après lui, des défenses naturelles du corps contre le cancer en complément des traitements conventionnels. Il décrit les changements de style de vie qui contribuent à prévenir la maladie ou à suppléer aux traitements conventionnels pour ralentir son évolution et participer à la guérison. Le livre est un best-seller.

Paradoxalement, c'est le cancer auquel il a résisté plus de vingt ans qui l'a finalement terrassé. Son dernier ouvrage-testament se voulait néanmoins un plaidoyer des méthodes dont il s'était fait le défenseur. A cette occasion il évoquait aussi sa fin prochaine «La mort fait partie du processus de vie, tout le monde y passe. En soi, c'est très rassurant. Profites-en maintenant, fais les choses importantes que tu as à faire», déclarait-il dans une interview donnée à l'occasion de la sortie du livre.
source

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: DSS s'en est allée dans la Lumière ..

Message  ALINEA le Lun 25 Juil - 14:49

je suis aussi très touchée marielea par ce décès ..
je lui dois aussi beaucoup. Lisez le merveilleux hommage de Ursula Gauthier dans lLe Nouvel Observateur

Ursula Gauthier a notamment collaboré avec David Servan-Schreiber à l'écriture d'"Anticancer" (Robert Laffont, 2007); elle a été co-auteur de son dernier livre "On peut se dire au-revoir plusieurs fois" (Ed. Robert Laffont, juin 2011).

lire l'article
un extrait ..
"Psychiatre de service"

Cette découverte du lien profond avec le "tout un chacun" des malades qu’il devait soigner dans son hôpital général à Pittsburgh a constitué pour lui un magnifique saut dans le domaine peu exploré de l’émotionnel. "Guérir" et "Anticancer" sont issus, plusieurs années plus tard, de cette découverte. Dans l’immédiat, David a d’abord "fait le ménage" dans sa vie.

Il a abandonné les cimes glacées de la recherche fondamentale pour la tâche plus humble mais bien plus enrichissante du "psychiatre de service". Il a trouvé sa propre voie, une voie qu’il définissait ainsi : "créer du lien", "partager en profondeur", "contribuer au bien-être d’autrui", "donner un sens aux choses"…

Médecine douce

Dans le même temps, il s’est passionné pour les médecines dites "complémentaires" qui commençaient à peine à être explorées aux Etats-Unis. "Complémentaires" s’entend vis à vis de la médecine "dominante", que ces méthodes n’entendent pas remplacer, mais compléter, en redonnant une place à des approches négligées ou oubliées : le continent fascinant des gymnastiques dites "douces" – yoga, taïchi, qigong, etc. –, la méditation héritée de pratiques orientales, les massages, des exercices plus "modernes", comme la cohérence cardiaque, voire des rituels de guérison inspirés des pratiques shamanistiques ou amérindiennes.
avatar
ALINEA


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum