Une humeur ensoleillée avec la vitamine D ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une humeur ensoleillée avec la vitamine D ?

Message  MARIELEA le Sam 2 Juil - 11:44

J'aime le soleil .. le vrai.. et j'ai raison Wink),même si j'ai fait un travail pour vivre bien les jours de pluie sunny j'aime la lumière, la chaleur.. de l'Astre solaire!

Publié le 02/07/2011
La vitamine D améliore-t-elle le « bien être mental » ? C’est la question posée par une étude australienne, publiée dans The British Journal of Psychiatry. Certains indices épidémiologiques suggèrent en effet cette possibilité d’une relation entre l’apport d’un supplément de vitamine D et une amélioration des psychopathologies, mais aucun essai contrôlé n’a encore confirmé cette assertion.

C’est la mission confiée à cette étude où 2 258 femmes âgées de 70 ans ou plus et considérées comme des personnes à risque de carence en vitamine D (en raison d’antécédents de fracture, d’ostéoporose, de leur phototype foncé, d’une exposition insuffisante au soleil…) ont été réparties au hasard en deux groupes : 1 131 ont reçu 500 000 Unités Internationales de vitamine D3 (cholécalciférol)[1], et 1 127 un placebo (sujets-contrôles).

L’administration de la vitamine D ou du placebo était réalisée en double insu, durant l’automne ou l’hiver austral (c’est-à-dire entre le mois de mars et le mois d’août, dans l’hémisphère sud). L’hypothèse d’un lien éventuel entre le fonctionnement mental et le niveau sérique de la vitamine D repose notamment sur le fait que des enzymes impliquées dans l’hydroxylation de la provitamine dans sa forme physiologiquement active (la 1-25-hydroxy-vitamine D) sont présents dans diverses parties du cerveau humain (hypothalamus, cervelet, locus niger, neurones rétiniens…) et sur l’association observée chez les personnes âgées entre une carence en vitamine D et « des troubles thymiques ou une chute des performances cognitives. »

Mais bien que les taux sériques de vitamine D soient plus élevés (en moyenne de 41 %) chez les femmes en ayant reçue à titre présumé préventif, cette étude contrôlée ne confirme pas le postulat initial : elle ne montre aucune différence significative, en termes de santé mentale (par exemple sur la symptomatologie anxio-dépressive et le recours à des médicaments anxiolytiques ou antidépresseurs), entre les femmes sous placebo ou avec un supplément annuel de vitamine D.

[1]1 UI = 0.025 μg (cf. http://en.wikipedia.org/wiki/International_unit)

Dr Alain Cohen



Sanders KM et coll. : Annual high-dose vitamine D3 and mental well-being : randomised controlled trial. Br J Psychiatry 2011-5; 198 : 357-364.

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum