Combien de temps avant la réapparition des menstruations après le traitement d’un cancer du sein ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Combien de temps avant la réapparition des menstruations après le traitement d’un cancer du sein ?

Message  MARIELEA le Mar 26 Avr - 9:52

Le traitement postopératoire du cancer du sein (KS) avant la ménopause fait volontiers appel aux analogues de la LH-RH, au tamoxifène et à des protocoles divers de chimiothérapie (CT) comportant en général du cyclophosphamide ; ce dernier a un effet toxique sur la fonction ovarienne, (de même que l’épirubicine et le paclitaxel) avec élimination des follicules primaires, cette inhibition de la fonction ovarienne expliquant en partie l’efficacité de la CT, mais aussi l’aménorrhée induite, rencontrée chez 40 % des patientes < 40 ans et 76 % > 40 ans, soumises à l’association CMF (cyclophosphamide, méthotrexate et 5-fluoro-uracile).

L’incapacité de la CT seule à bloquer complètement la fonction ovarienne incite à recourir aux agonistes de la LH-RH et au tamoxifène, dont l’effet est réversible.

Une étude a été menée au Japon sur une cohorte de 105 femmes non ménopausées opérées entre 2000 et 2005 (91 de stade II et 14 de stade III). Toutes ont reçu en postopératoire l’association CEF (cyclophosphamide, épirubicine, 5-fluoro-uracile). En cas de récepteurs positifs à la progestérone (82 cas) ou aux œstrogènes (76 cas), le traitement a été complété par tamoxifène (3 ans) et goséréline (2 ans).

A la fin du traitement par CEF, 24 opérées (23 %) avaient encore des règles, ce taux passant même à 45 % (14 sur 31) chez les femmes de moins de 41 ans. L’association au traitement de la goséréline inhibant la sécrétion gonadotrope entraîne 100 % d’aménorrhées ; le suivi pendant 2 ans des femmes après arrêt de ce traitement a permis d’observer le retour de 3 cycles normaux (exigé pour parler de réapparition des règles) chez 19 patientes (13/31, soit 35 % avant 41 ans et 6/74, soit 8 % après cet âge). Une patiente de moins de 35 ans a débuté une grossesse.

La moitié des cas de retour des règles se sont produits dans les 6 mois (et 82 % dans les 9 mois) qui ont suivi l’arrêt du traitement, mais tous font partie du groupe des femmes qui avaient conservé des cycles après CEF.

Le jeune âge favorise donc le retour des règles après chimiothérapie et agonistes de la LH-RH. Son caractère aléatoire cependant impose la nécessité de prévenir les malades des risques qui pèsent sur leur fécondité afin d’obtenir leur consentement éclairé.
Dr Jean-Fred Warlin
Sakurai Kenichi et coll. : Menstruation recovery after chemotherapy and luteinizing hormone-releasing hormone agonist plus tamoxifen therapy for premenopausal patients with breast cancer. Surgery Today 2011; 41: 48-53

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum