Mortalité par cancer du sein en Europe : la France montrée du doigt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mortalité par cancer du sein en Europe : la France montrée du doigt

Message  MARIELEA le Lun 23 Aoû - 17:49



Publié le 13/08/2010
La mortalité par cancer du sein a baissé de 11 % en France entre 1989 et 2006. (c'est moi qui souligne) On peut s’en féliciter. Mais ce n’est pas le point de vue des auteurs d’une étude, publiée ces jours-ci par le British Medical Journal, qui considèrent cette réduction modeste en regard des efforts accomplis et des dépenses engagées, tant en termes de dépistage qu’en termes d’accès aux traitements coûteux ou d’incitations au respect des recommandations.

Reprenant les données de l’OMS, les auteurs ont analysé les variations des taux de mortalité par cancer du sein dans 30 pays européens (l’Angleterre et le Pays de Galles, l’Ecosse et le nord de l’Irlande étant considérés individuellement), entre 1989 et 2006. Dans cet intervalle, la réduction de la mortalité par cancer du sein est en moyenne de 19 % dans les pays européens, avec des variations allant de 45 % de réduction en Islande à 17 % d’augmentation en Roumanie. La diminution n’est pas la même pour toutes les classes d’âge, les moins de 50 ans en sont les principales bénéficiaires (-37 %) alors que pour les plus de 70 ans la baisse n’est que de 2 %. La diminution de la mortalité dépasse 20 % dans 15 pays, alors qu’au contraire une augmentation est enregistrée dans 4 pays, la Roumanie, la Lettonie, l’Estonie et la Grèce.

De profonds changements ont eu lieu depuis les années 1990 dans la présentation clinique et la prise en charge du cancer du sein. Les programmes de dépistage systématique, l’utilisation plus large de l’hormonothérapie et les progrès de la chirurgie et de la radiothérapie en ont modifié le pronostic. Mais d’autres facteurs pourraient intervenir. Selon les auteurs, la réduction de la mortalité tend à être supérieure dans les pays qui combinent à la fois un taux de mortalité élevé dans les années 80, une forte participation aux programmes de dépistage instaurés dans les années 90, un accès facile aux traitements les plus récents et qui ont réorganisé leur système de prise en charge en mettant en place de grosses structures spécialisées avec des équipes pluridisciplinaires.

Ce n’est sans doute pas le cas des 4 pays qui enregistrent une hausse de leur taux de mortalité. Mais il se pourrait que l’organisation du système de soins ne soit pas seule responsable, les changements qui y sont survenus dans les modes de vie au cours des dernières décennies pourraient aussi être à l’origine d’une augmentation des facteurs de risque et donc de l’incidence des cancers.

L’explication des disparités n’est donc pas simple et les auteurs estiment souhaitable une amélioration du recueil des données, notamment de celles qui concernent l’organisation du dépistage et la prise en charge. Cela permettrait de dépasser le stade des hypothèses et de trouver des explications solides aux inégalités constatées.
Dr Roseline Péluchon
Autier P et coll. : Disparities in breast cancer mortality trends between 30 European countries : retrospective trend analysis of WHO mortality database. BMJ 11 août 2010 ; 341:c3620.

_________________
" On se lasse de tout, excepté d'apprendre." Virgile
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum