Syndrome de Lazare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Syndrome de Lazare

Message  Giboulée le Mar 24 Mar - 9:16

Merci Mistral c'est intéressant.

Dans ma pratique auprès d'enfants porteur d'un ostéosarcome de Ewing 'cancer des os en général jambe), j'ai vu autre chose pour ceux qui ont été "guéris" mais qui devaient revenir à l'hôpital pour un changement de prothèse.

C'est une confiance totale en leur immunité. Ils ont vaincu (en général avec la présence de leur mère) le cancer; donc ils sont capables de tout vaincre. Du coup un certain nombre ne se soignent pas pour des 'bobos' du style rhume ou grippe.

Pour eux, d'une certaine manière le miracle continue.

Il faut dire que le traitement est extrêmement lourd (je ne sais pas s'il a changé) : chimio préopératoire, intervention chirurgicale avec prothèse, chimio post opératoire en même temps que la rééducation.

Maintenant que l'anxiété se trouve chez les personnes qui ont été soignées pour un cancer, cela me paraît une évidence. Les multiples contrôles ne permettent absolument pas d'évacuer la "mémoire" du traitement et réactivent un certain passé "médical".
avatar
Giboulée


Revenir en haut Aller en bas

Lazare et moi!

Message  MARIELEA le Mer 25 Mar - 16:20

beau sujet et tellement d'actualité! il est dit" Le sujet guéri doit réintroduire le monde des bien-portants, alors qu’il s’est pensé perdu, que les autres ont pu le considérer comme pouvant mourir, et il ne reconnaît plus sa place dans ce monde qu’il trouve changé. En réalité ce n’est pas l’environnement qui a changé, mais lui-même."! j'ai parfois la sensation (éveillée) que je me remets "dans le trafic" , une impression de long embouteillage avec des voitures parechoc contre parechoc et moi, dans ma petite voiture (dans la symbolique des rêves,la voiture, c'est nous!) je me glisse furtivement mais fermement dans la file ininterrompue et y retrouve "ma" place! bizarre,non?
c'est sûr que nous avons changé ne serait ce que dans nos habitudes alimentaires... et c'est heureux car je reste persuadée qu'il nous faut changer de "style" afin d'échapper à cet "inconnu-cause "qui nous a conduit à developper cette tumeur! Les relations, amis ou même famille sont parfois déroutés de notre nouveau "je"! même nous, nous le sommes... Very Happy
Merci Mistral pour cet article!
avatar
MARIELEA
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndrome de Lazare

Message  Giboulée le Mer 25 Mar - 18:19

En ce qui me concerne, ayant eu un cancer avec "un bon pronostic" dépendance hormonale et pris très tôt, je me sens d'avantage concernée par les événements qui se sont produits dans les deux out rois ans avant que le nodule ne soit perceptible, plutôt que l'aiimentation.Je pense avoir eu un régime très sain depuis des années, peu de graisses, des omegas 3, beaucoup de poisson, peu de fromages (et oui, même si cela est parfois difficile). Je marche tous les étés, je suis l'un dans l'autre beaucoup dehors, et je ne fume pas et ne consomme pas d'alcool.

Mais ce qui est certain c'est que cette atteinte m'a fait changer considérablement et que si je n'ai pas eu à reprendre le train en marche, je ne me hâte pas, et je prends le temps car je ne sais de quoi demain sera fait.

Giboulée
avatar
Giboulée


Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndrome de Lazare

Message  Invité le Mer 25 Mar - 18:37

Quand on mené une vie relativement saine, on se demande "pourquoi" tout d'un coup une telle chose nous arrive. Mon mari est comme toi Giboulée, comme moi, comme beaucoup d'autres.

Nous vivons au calme, dans une belle région ensoleillée, pas de transport en commun bondé, ou d'embouteillage, de bruit, ou trop de pollution (le mistral y veille Very Happy ). Nous sommes dans une région de primeurs avec des fruits et de légumes à volonté qui font parties de tous nos repas. Nous n'avons jamais fumé et ne buvons pas ! Mon mari est sportif et il a (avait un travail très physique). Il était en pleine forme........

Mais le diagnostic est tombé......! Pourquoi lui ? Et pas moi ? Cela fait tellement longtemps qu'on vit de la même façon, alors ?
J'ai une très bonne amie, qui est "BIO", et qui était même végétarienne très stricte. On lui a diagnostiqué (à peu près à la même époque que mon mari) la maladie de Waldenstrôm (à mi chemin entre un maladie auto immune et une leucémie), il n'y a pas de traitement à cette maladie qui évolue très lentement, certes, mais c'est dur de savoir qu'il n'y a rien à faire.

Alors quand je parle de "réforme alimentaire" à mon mari il est parfois un peu sceptique. Mais les analyses de sang montrent tout de même une bonne efficacité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndrome de Lazare

Message  Mariec le Lun 30 Mar - 15:34

C'est très parlant pour moi ce syndrome de Lazare, je n'en avais jamais entendu parler.
Je n'ai pas vécu directement le traumatisme du cancer, je l'ai vécu au travers de mes parents, et de mon mari.
Je me souviendrai toujours de notre séparation la veille de son intervention qui a duré 8H30, quelle déchirure, et pourtant je l'ai retrouvé le lendemain en réanimation, mais bien vivant.
Il est d'autres traumatismes dont on sort complètement changés, la peur de mourir étant très présente aussi, j'en ai vécu un, mon mari m'a accompagnée pendant tout mon cheminement de souffrance, et à mon tour j'étais à ses côtés pendant sa maladie, il va bien aujourd'hui.

Alors, moi je dis profitons, tout ce que nosu pouvons, quand nous pouvons.
cheers
avatar
Mariec


Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndrome de Lazare

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum